@+

DEUX SEMAINES DE MOBILISATION INTENSE

Rédaction : Yves Parenteau ; Éditique : Nicole Roy ;
Photos : Daniel Choquette (AG), Danielle Vien (viaduc Métropolitain), Elaine Bertrand
(viaduc Décarie), Yves Parenteau (pont Victoria, On s’affiche )
Vidéos : Normand Viau (banderoles), LCN (entrevue de Nathalie Morel et banderoles)

Une assemblée des membres déterminés, mobilisés et solidarisés

L’Assemblée générale des membres de l’unité de négociation CSDM tenue le 16 mars au Palais des congrès a eu un effet tonique sur les deux dernières semaines de mobilisation intense des membres de l’Alliance.

Une salle chauffée à bloc par le niveau d’adhésion des membres dans les écoles et les centres aux différentes actions de la PHASE 1 du plan FAE. Les quelque 1 600 profs présents à cette instance locale ont rapidement manifesté leur désir d’intensifier les moyens de pression devant l’impasse de la négociation à la table sectorielle (celle des conditions de travail) et surtout le mépris du Comité patronal de négociation qui refuse toujours de traiter des demandes syndicales après une trentaine de séances de négociation depuis décembre.

La présidente, Nathalie Morel, a présenté le rapport de nos porte-parole à la table de négociation et confirmé aux membres de l’Alliance que la FAE a demandé la médiation et que le médiateur a finalement été nommé le 15 mars par le gouvernement. Après avoir expliqué les échéanciers du processus de médiation et des conséquences du succès ou de l’échec de cette tentative de rapprochement des parties à la table de négociation, les vice-présidents Louis De Nobile et Elaine Bertrand ont présenté les différentes actions proposées pour la PHASE 2 du plan pour soutenir l’équipe de négociation de la FAE dans le dossier du renouvellement de la convention collective nationale.

En délibérante, plusieurs membres, notamment Martin Bibeau, de l’école Joseph-François-Perrault, et Pierre St-Germain, président de la FAE, sont venus témoigner de la détermination des profs dans les écoles et les centres à soutenir les demandes syndicales d’améliorer les conditions d’enseignement pour favoriser les conditions d’apprentissage et à rejeter les offres patronales d’alourdissement de la tâche enseignante. Le président de la FAE a également confirmé que le niveau de mobilisation des membres de l’Alliance est aussi élevé dans les autres syndicats affiliés à notre fédération nationale. Les propositions de la PHASE 2 du plan d’action FAE ont été adoptées à l’unanimité… moins une voix par les membres de l’Alliance.

L’Assemblée générale a également mandaté la délégation de l’Alliance au Conseil fédératif de négociation de la FAE de proposer que la thématique de la manifestation prévue en juin mette de l’avant les demandes syndicales sectorielles. L’instance a également résolu de poursuivre localement l’opération du port des T-shirts aux couleurs de l’Alliance et de la FAE tous les jours de paie ainsi que lors des rencontres de la direction d’établissement et du CPEPE.

Finalement, la proposition de mandat de grève légale et nationale d’une journée à déclencher en juin au moment jugé opportun par la FAE a été débattue et soumise au vote secret. Bien que certains membres auraient souhaité intensifier davantage les moyens de pression avant les vacances estivales, l’Assemblée générale s’est ralliée aux arguments stratégiques présentés par la présidente de l’Alliance et le président de la FAE. Durant le long délai du dépouillement du scrutin secret, des membres du Conseil d’administration de l’Alliance, Alain Marois, Catherine Renaud, Véronique Gauthier et Danielle Vien, attendaient patiemment le résultat du vote. Ils n’ont pas été déçus, car les membres de l’Alliance ont voté à 92 % pour le déclenchement d’une journée de grève en juin. Enthousiastes, fiers et solidaires, les membres de l’Alliance se sont spontanément levés pour applaudir la résolution.

La décision de l’Assemblée générale a également suscité quelques reportages, notamment à LCNCet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. et à Radio-CanadaCet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. .

Opération banderoles et tracts

À la veille et au lendemain de l’Assemblée générale, plus de 100 militantes et militants de l’Alliance ont participé aux opérations de sensibilisation du grand public menées par tous les syndicats affiliés à la FAE sur les enjeux pour l’école publique dans cette ronde de négociation avec le gouvernement. Le lundi 15 mars, entre 5 h et 6 h (le matin), les membres de l’Alliance ont hissé la bannière de la FAE sur des viaducs des autoroutes Décarie et Métropolitaine ainsi qu’au pied du pont Victoria et sur le terrain du ministère de l’Éducation au coin des rues Fullum et Notre-Dame.

Cette opération a donné lieu à une couverture médiatique intéressante, notamment d’Yves Desaultels, de la première chaîne de Radio-Canada, qui a fait plusieurs interventions dont un bulletin de circulation avec les membres de l’Alliance au pont Victoria, de même qu’à LCN , à la radio et la télévision de Radio-Canada ainsi qu’à CBC. Le site de la FAE présente également un photoreportage des dernières actions menées dans le cadre de la PHASE 1 du plan d’action.

  

Quelques heures après l’Assemblée générale de mardi soir, des militantes et militants de l’Alliance ont distribué aux aurores près de 10 000 tracts aux usagers de six stations de métro. Une opération d’envergure où des membres des autres syndicats affiliés à la FAE ont distribué quelque 40 000 tracts au total dans une vingtaine de stations de métro et de gares des trains de banlieue.

Finalement, les commandos d’affichage ont récidivé le jeudi 18 mars entre 16 h et 18 h en suspendant les banderoles aux abords des principaux axes routiers de Montréal, de Laval, des Laurentides, de l’Outaouais et de la région de Granby. Sur la base de tous les klaxons entendus, le public appuie solidement les demandes syndicales des enseignantes et enseignants.

Opération On s’affiche

Au cours de la semaine du 22 au 26 mars, l’opération On s’affiche de la PHASE 1 du plan d’action national a été mise en branle dans tous les syndicats affiliés à la FAE. Pas moins de 5 850 membres de l’Alliance ont porté fièrement leur chandail Autonomes en négo, solidaires en action au cours de la semaine. Au total, dans les 800 établissements scolaires représentés par la FAE, quelque 18 000 enseignantes et enseignants ont fait comme nos collègues de l’école de La Lancée (ci-dessus) ou comme ceux de l’école Saint-Bernardin (à droite) qui ont participé à la rencontre de l’équipe-école avec les pancartes de l’Alliance et les tasses de la FAE en main ou encore comme les collègues de l’école secondaire Lucien-Pagé (ci-dessous) qui ont mis bien en vue les pancartes de l’Alliance et de la FAE aux fenêtres de l’école donnant sur le boulevard Saint-Laurent.

Enfin, les collègues de l’école Louis-Joseph-Papineau (ci-dessous) ont pris part à l’opération On s’affiche à l’occasion de la visite de George Laraque, ancien joueur du Canadien de Montréal, venu à l’école participer à une conférence de presse et à la diffusion en direct d’une émission télévisée pour soutenir les sinistrés de Port-au-Prince. Les membres de Louis-Joseph-Papineau ont tenu une ligne de piquetage symbolique devant l’école en plus de parader devant les caméras toutes et tous vêtus de leur chandail aux couleurs de l’Alliance et de la FAE en mettant bien en évidence le slogan Autonomes en négo, solidaires en action et en criant des slogans de solidarité avec les Haïtiennes et Haïtiens durement affligés par le sinistre.