Nouvelles

Le CIMM dénonce les dérives du projet de loi 40

Le Comité intersyndical du Montréal Métropolitain, dont l’Alliance est une des organisations fondatrices, a dénoncé aujourd’hui en conférence de presse les dérives du projet de loi 40 sur la gouvernance scolaire des commissions scolaires.

Les porte-parole des grandes organisations syndicales de Montréal considèrent comme un affront à la démocratie scolaire la proposition d’abolir les élections des commissaires pour les éventuels centres de services francophones en les remplaçant par un collège électoral qui donnera le droit de vote à beaucoup moins de personnes.

L’école publique est déjà touchée par un phénomène d’exode vers le privé et le projet de loi pourrait même aggraver la situation. Par exemple, sur le territoire de la CSDM, on compte plus de 17 000 élèves, dont 30 % fréquentent déjà une école privée au secondaire.

Voir le communiqué de presse