COVID-19

Mise à jour: 23 mars à 14 h 45

Le premier ministre du Québec, François Legault, et Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation, ont annoncé le prolongement de la fermeture des établissements scolaires jusqu’au 1er mai inclusivement, ainsi que l’annulation de tous les examens du ministère pour l’année en cours. Vous serez appelés, au moment opportun, à évaluer les apprentissages de vos élèves en vous appuyant notamment sur leurs résultats cumulés depuis le début de l’année. Il n’y aura donc pas de promotion automatique.

Par ailleurs, le gouvernement provincial a indiqué vouloir mettre en place des mesures destinées aux parents d’élèves. Il mettra à la disposition des parents, à partir du 30 mars, un site Web pour leur suggérer des activités et des ressources destinées à leurs enfants. Par la suite, dès le 6 avril, les parents devraient recevoir de la part du ministère de l’Éducation, par courriel ou par la poste, une liste d’activités destinées à leurs enfants. Finalement, le gouvernement fera appel à Télé-Québec pour la diffusion de capsules pédagogiques.

Nous vous rappelons qu’il est impossible de retourner dans les écoles ou les centres pour récupérer quelque matériel que ce soit. Une direction d’établissement ne peut pas demander aux enseignantes et enseignants de retourner dans son école ou dans son centre. Les profs continuent d’être payés pendant cette période.

L’Alliance vous invite à demeurer solidaires durant cette période et à suivre les recommandations émises par la Direction de la santé publique. Les membres du Conseil d’administration et du personnel de l’Alliance demeurent à votre service tout au long de cet épisode.

Mise à jour: 20 mars à 13 h 15

Mise au point pour les profs à statut précaire

La situation actuelle est préoccupante pour toutes et tous, particulièrement pour les enseignantes et les enseignants à statut précaire. Nous en sommes bien conscients et nous faisons tout ce que nous pouvons pour vous défendre. Cependant, malgré toute notre bonne volonté, un syndicat ne peut pas exiger de l’employeur de rémunérer ses employés si aucune affectation ne leur avait été confiée. Dans le cas qui nous concerne, l’employeur précise que : tout le personnel qui devait recevoir une paie sera rémunéré en fonction de l’affectation qui lui avait été confiée, et ce, à l’exception du cas où il y a retour de la personne remplacée.

Cela signifie que, même sans prestation de travail, les profs qui avaient une affectation prévue seront payés, à moins que l’enseignant absent soit de retour. Pour les suppléantes et suppléants à la journée qui n’avaient pas d’affectation et qui n’ont pas reçu de paie le 19 mars, nous vous encourageons fortement, si ce n’est déjà fait, à faire une demande de relevé d’emploi auprès de la CSDM à l’adresse : srhprod@csdm.qc.ca.

Pour ce qui est des profs à statut précaire qui recevront leur dernière paie le 2 avril, les relevés d’emploi seront émis après cette date de façon massive par le Service de la gestion des personnes et du développement des compétences de la CSDM. Vous n’avez donc pas de démarche à faire. Toutefois, si vous constatez sur le site de Services Canada que votre relevé d’emploi n’a pas été transmis électroniquement, écrivez à srhprod@csdm.qc.ca.

Par ailleurs, comme vous le savez sûrement, des ressources financières seront mises sous peu à la disposition des salariés canadiens. Les profs concernés doivent consulter le site du gouvernement fédéral pour amorcer le plus rapidement possible leurs démarches. Nous vous recommandons également de consulter le site du Mouvement Action-Chômage qui contient beaucoup d’informations sur l’assurance-emploi en lien avec le coronavirus.

L’Alliance vous tiendra informés régulièrement. Nous vous rappelons toutefois que cette responsabilité appartient à la CSDM et que ce doit être votre premier contact. En conséquence, si vous avez des questions relatives à votre rémunération ou encore à votre relevé d’emploi, nous vous invitons à communiquer avec votre employeur en premier. Si vous croyez que vos droits ne sont pas respectés ou que vous avez des questions particulières, écrivez-nous au info@alliancedesprofs.qc.ca.  Les membres du Conseil d’administration et les conseillers de l’Alliance restent à votre disposition.

Mise à jour: 19 mars 13 h 40

Arrêté ministériel / Profs réquisitionnés

L’Alliance a pris connaissance hier de l’arrêté du ministère de la Santé et des services sociaux concernant l’ordonnance de mesures visant à protéger la santé de la population dans la situation de la pandémie de la COVID-19. Cet arrêté stipule notamment que les conventions collectives ou ententes, de niveaux national, local ou régional en vigueur entre les commissions scolaires d’une part, et les syndicats d’autre part, sont modifiées. Cela signifie que le gouvernement pourrait solliciter les enseignantes et les enseignants pour travailler entre autres dans les services de garde, en soutien au personnel dont les services sont essentiels.

En temps normal, l’Alliance aurait décrié cet arrêté ministériel. Cependant, le Québec se trouve dans une situation exceptionnelle. Certains d’entre vous sont en isolement, confinés à la maison avec leurs enfants ou prennent soin d’un proche. D’autres sont en pleine possession de leurs moyens et se demandent, impuissants, comment aider. Dans le contexte actuel, nous n’avons pas pu vous consulter, mais à voir les messages sur les médias sociaux, nous croyons comprendre que certains d’entre vous sont prêts à prêter main-forte. La solidarité étant une de nos plus grandes valeurs, nous encourageons les enseignantes et enseignants qui le peuvent à répondre présents, sur une base libre et volontaire, si jamais vous êtes appelés à prendre la relève dans les services de garde.

Cela dit, les éducatrices et éducateurs semblent suffisants dans les services de garde, ces derniers étant peu fréquentés pour le moment. Il serait donc peu probable qu’on réquisitionne vos services au cours des prochains jours. La situation évoluant rapidement, nous ne pouvons spéculer à long terme.  Nous comprenons que cette situation peut créer de l’insécurité, mais sachez que nous faisons tout ce qui est possible pour vous assurer les meilleures conditions, dans le contexte.

Nous continuerons à vous tenir régulièrement informés par les mises à jour du site, notre page Facebook et l’infolettre. Nous vous remercions de faire circuler cette information auprès de vos collègues et de vous abonner, si cela n’est pas encore fait, à l’infolettre de l’Alliance.

Nous vous remercions de votre collaboration.

Mise à jour: 18 mars à 17 h 40

Information sur la rémunération

Mardi, les enseignantes et les enseignants de la CSDM ont reçu une communication de la part de l’employeur portant notamment sur la rémunération. À lire tous les commentaires et questions que nous avons reçus depuis, le message n’était manifestement pas du tout limpide ! C’est pourquoi nous avons décidé de résumer et de vulgariser le contenu de la lettre produite par la CSDM, sachant néanmoins que la responsabilité de vous informer clairement lui incombe. L’exercice de synthèse a été fait pour les profs de la Formation générale des jeunes (FGJ), de la Formation professionnelle (FP) et de l’Éducation des adultes (EDA).

D’abord, nous tenons à vous réitérer que l’ensemble des enseignantes et des enseignants seront payés durant la fermeture des écoles actuellement prévue du 13 au 27 mars.

Si vous ne recevez aucun dépôt et qu’une prestation était prévue dans la période couverte, communiquez avec le service de la gestion des personnes et du développement des compétences de la CSDM. Vous pourriez obtenir une avance de salaire. Votre demande doit être transmise à paierh@csdm.qc.ca.

Les conseillers de l’Alliance demeurent à votre service au cours de cette période.

Formation générale des jeunes (FGJ)

Il n’y a aucun changement pour la paie du 19 mars. Le dépôt aura lieu comme prévu, selon votre statut comme suit :

  • Pour les enseignantes et enseignants réguliers, permanents, en voie de permanence, sous contrat à temps plein, à temps partiel ou à la leçon. La paie couvre la période du 8 au 21 mars, il s’agit de votre paie usuelle ;
  • Pour les profs suppléants occasionnels, la paie couvre la période du 23 février au 7 mars, selon les minutes travaillées par journée ou demi-journée d’affectation.

Pour la paie du 2 avril, un dépôt sera versé selon votre statut comme suit :

  • Aux enseignantes et enseignants réguliers, permanents ou en voie de permanence, sous contrat à temps plein, temps partiel ou à la leçon. La paie couvre la période du 22 mars au 4 avril, il s’agit de votre paie usuelle ;
  • Aux profs suppléants occasionnels, la paie couvre la période du 8 au 21 mars, seulement pour les affectations déjà prévues pour cette période, c’est-à-dire celles qui vous avaient été confiées avant la fermeture des établissements.

Formation professionnelle (FP)

Il n’y a aucun changement pour la paie du 19 mars. Le dépôt aura lieu comme prévu pour toutes les catégories d’emplois.

  • Pour les profs réguliers, permanents et en voie de permanence, la paie couvre la période du 8 au 21 mars ;
  • Pour les enseignantes et enseignants détenant un contrat, qu’il soit à 100 % ou moins, la paie couvre la période du 8 au 21 mars ;
  • Pour les enseignantes et enseignants à taux horaire, en fonction de la prestation d’enseignement qui était prévue. La paie couvre la période du 23 février au 7 mars.

Pour la paie du 2 avril, un dépôt sera versé :

  • Aux profs réguliers, permanents et en voie de permanence, couvrant la période du 22 mars au 4 avril, en fonction de l’affectation prévue ;
  • Aux enseignantes et enseignants détenant un contrat, qu’il soit à 100 % ou moins, couvrant la période du 8 au 21 mars, selon les affectations prévues pour cette période, et ce, jusqu’à la fin du contrat prévu ;
  • Aux enseignantes et enseignants à taux horaire, en fonction de la prestation d’enseignement qui était prévue. La paie couvre la période du 8 au 21 mars. Les heures prévues entre le 22 mars et le 4 avril seront rémunérées à la paie du 16 avril

Éducation des adultes (EDA)

Il n’y a aucun changement pour la paie du 19 mars. Le dépôt aura lieu comme prévu pour :

  • Les profs réguliers, permanents et en voie de permanence. La paie couvre la période du 8 au 21 mars ;
  • Les enseignantes et enseignants détenant un contrat à temps partiel en vigueur, selon le pourcentage de votre contrat. La paie couvre la période du 8 au 21 mars. Alors, si votre contrat a pris fin avant le 8 mars, vous n’aurez pas de rémunération.
  • Les enseignantes et enseignants à taux horaire, incluant ceux de l’éducation populaire (3599), en fonction de la prestation d’enseignement qui était prévue. La paie couvre les heures prévues entre le 27 février et le 7 mars.

Pour la paie du 2 avril, un dépôt sera versé :

  • Aux profs réguliers, permanents et en voie de permanence. La paie couvre la période du 22 mars au 4 avril ;
  • Aux enseignantes et enseignants détenant un contrat à temps partiel en vigueur, selon le pourcentage de votre contrat. La paie couvre la période du 22 mars au 4 avril. Alors, si votre contrat a pris fin avant le 22 mars, vous n’aurez pas de rémunération ;
  • Aux enseignantes et enseignants à taux horaire, incluant ceux de l’éducation populaire (3599), en fonction de la prestation d’enseignement qui était prévue. La paie couvre la période du 8 au 21 mars. Les heures prévues entre le 22 mars et le 4 avril seront rémunérées à la paie du 16 avril.
Mise à jour: 17 mars 16 h 15

Le gouvernement du Québec a décrété, le vendredi 13 mars dernier, la fermeture de tous les établissements scolaires de la province. Cette mesure est en vigueur au moins jusqu’au 30 mars prochain.

Entre-temps, les directions d’écoles ne peuvent forcer les enseignantes et enseignants à faire de l’enseignement à distance ou à répondre aux questions des élèves en ligne. Ils continueront d’être payés durant cette période et ne verront pas leur banque de congés de maladie être amputée.

Le cabinet du ministre de l’Éducation n’exclut pas que cette directive puisse changer, si la fermeture des écoles se prolonge au-delà de deux semaines.

L’Alliance mettra à jour sur une base quotidienne les communications reçues de la part des principales parties concernées.