Communiqués

M. Bolduc, préservez l’intégralité du territoire de la CSDM!

Les membres du personnel des quelque 200 établissements de la Commission scolaire de Montréal (CSDM) sont invités à déposer aujourd’hui une pétition auprès des députés des circonscriptions situées sur le territoire de la CSDM  pour réclamer au ministre de l’Éducation, Yves Bolduc, la préservation de l’intégralité du territoire de la CSDM dans son projet de fusion des commissions scolaires. Les membres du personnel de la CSDM dénoncent cette réforme insensée et la façon cavalière dont le ministre Bolduc veut l’imposer envers et contre tous.

Comme présenté, le projet du ministre de l’Éducation prévoit le transfert de 66 établissements et plus de 30 % des élèves de la CSDM vers la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB). Le projet ferait également en sorte que les quatre quartiers les plus favorisés économiquement de la CSDM (Westmount, Notre-Dame-de-Grâce, Ahuntsic et Cartierville) passeraient à la CSMB. « Cette partition du territoire compromet le modèle de distribution équitable des services qui assure présentement une plus grande égalité des chances de réussite pour tous les élèves. Cela fait plus de 20 ans, avant même les États généraux sur l’éducation, que nous réclamons les services nécessaires pour nous permettre de relever le défi de la réussite des élèves de l’école montréalaise. Les élèves de la CSDM sont actuellement issus des milieux les plus défavorisés économiquement au Québec. En perdant les milieux les mieux nantis de son territoire, le taux de défavorisation sera encore plus élevé. Le projet du ministre comme présenté ne montre alors que des désavantages : une offre de services diminuée notamment en accueil et en francisation, des classes spécialisées pour les élèves en difficulté ou handicapés en moins sans compter les chambardements des équipes-écoles sur le nouveau territoire de la CSDM. Pour être acceptable pour les enseignantes et les enseignants, le projet doit permettre d’améliorer les services à nos élèves. Avec la proposition du ministre, rien n’est moins sûr », d’affirmer la présidente de l’Alliance, madame Catherine Renaud.

« Monsieur Bolduc affirmait que plusieurs scénarios étaient envisagés à l’heure actuelle concernant son projet de fusion des commissions scolaires, mais il n’en a présenté qu’un seul pour la CSDM et celui-ci n’a pas de sens. Comment alors ne pas percevoir ce geste comme étant une forme de représailles en réaction au refus de se plier aux mesures d’austérité demandées pour maintenir un niveau de qualité des services aux élèves? », de conclure madame Renaud.

L’Alliance des professeures et professeurs de Montréal représente les quelque  9000 enseignantes et enseignants des écoles primaires et secondaires et des centres d’éducation des adultes et de formation professionnelle de la CSDM ainsi que le personnel de l’École Peter Hall et du Centre Académique Fournier.

-30-

Source : Alliance des professeures et professeurs de Montréal

Information : Yves Parenteau

Cellulaire : 514 910-3195

Bureau : 514 383-4880, poste 241