22e Colloque de l'Alliance

Programme du colloque

 

 

Engagée à faire connaître les méconnus

Orthopédagogue de formation, connue dans le monde des médias et engagée à faire connaître les méconnus, France Paradis forme des intervenants sociaux et poursuit un travail d’écriture et de vulgarisation à propos du parentage et du développement de l’enfant, depuis plus de trente ans.

Ses nombreux engagements communautaires l’ont menée du milieu carcéral aux salles d’accouchement, des communautés immigrantes aux décrocheurs scolaires. Elle présente régulièrement des conférences sur des sujets touchant les grandes questions sociales, la famille, la communauté et les modes de vie.

France Paradis présente une conférence le vendredi 31 mars sur les Parcours héroïques qui attendent chaque enseignante et enseignant.

Engagée à recycler les solutions durables

Verte, non pas comme une pomme ou une recrue, mais comme chacune de ses réalisations; omniprésente dans nos établissements, nos classes, nos projets pédagogiques. Elle est sans contredit un héros même si certains la considèrent comme une héroïne pour avoir des convictions plus durables que le développement qu’elle préconise.

Carole Marcoux, conseillère pédagogique à la CSDM, spécialisée en environnement, participera à la table ronde animée par domlebo, Promouvoir l’écocitoyenneté avec les enfants à l’école en compagnie de Lucie Sauvé, professeure de l’UQAM, et Natasha Blanchet-Cohen, professeure de l’Université Concordia, le jeudi 30 mars à 13 h 30.

Engagé à vider les paradis pour en finir avec l’enfer des déficits

Pour 1 % de la population, il est quelque chose comme le pirate des Caraïbes. Mais pour les 99 % autres, il est beaucoup plus comme un Robin des Îles. Alain Denault, chercheur et professeur de sciences politiques de l’Université de Montréal, a consacré les quinze dernières années de sa pratique à mener des recherches et à publier des ouvrages sur l’équité fiscale

Paul Martin et compagnies, un de ses premiers livres sur ce sujet, abordait les liens incestueux entre l’ancien Premier ministre du Canada et les grandes entreprises. C’est surtout avec Noir Canada : Pillage, corruption et criminalité en Afrique, ses travaux et ses écrits sur la saga de Barrick Gold qu’il s’est fait connaître en devenant une des premières victimes des poursuites-bâillons (SLAPP) quand il s’est fait poursuivre avec son éditeur pour 11 millions de dollars canadiens par l’entreprise minière.

Ses plus récents travaux sur les paradis fiscaux, et particulièrement sur le rôle facilitateur du Canada pour favoriser l’évasion fiscale, sont devenus des ouvrages de référence partout dans le monde.

La solution aux problèmes du trésor public et le remède à la médecine d’austérité se trouvent dans les paradis fiscaux non loin de chez nous.

Alain Deneault présente sa conférence Le pouvoir outrancier des multinationales le jeudi 30 mars à 13 h 30.

Mikana, des cinéastes engagées pour l’avenir de la jeunesse autochtone

Mikana, c’est bien plus que l’organisme fondé en 2015 pour agir contre le racisme et la discrimination envers la population autochtone. Mikana, c’est surtout deux jeunes cinéastes aux origines algonquine et québécoise pour Widia Larivière et inuvialuit et belge pour Mélanie Lumsden.

Mesdames Larivière et Lumsden sont des militantes engagées depuis plus de 10 ans. Elles sensibilisent les Québécois sur l’histoire des peuples autochtones, agissent contre le racisme et la discrimination et aident à bâtir des ponts entre les autochtones et allochtones.

Impliquées tant dans le mouvement Idle No More que dans DestiNATIONS, un carrefour international sur les arts et les cultures autochtones.

Ces deux conférencières ont également réalisé les courts-métrages Un nouveau souffle et Où sont tes plumes qui ont été remarqués notamment au Rendez-vous du cinéma québécois et au Festival international de films Fantasia.

Voir le site de Mikana

Chercheur engagé auprès des 99 %

Il a fait ses premiers pas en journalisme à Radio-Canada en suivant les traces de son père Michel Pépin, éminent analyste politique. Il fut l’un des organisateurs du Forum social mondial en 2005 et depuis poursuit sa carrière à titre de chercheur. Simon Tremblay-Pépin a choisi de mener ses travaux de recherches du côté clair de la force à l’Institut de recherche et d’information socioéconomiques (IRIS) pour donner une contrepartie aux arguments du côté obscur de l’Institut économique de Montréal (IDEM). Simon Tremblay-Pépin est un chercheur engagé déterminé à trouver des solutions pour améliorer le sort des 99 %.

Ses récents travaux sur l’austérité et les femmes, la privatisation de la SAQ ou le FMI et le néolibéralisme montrent qu’il est l’antithèse des think tanks de droite qui cherche toujours à justifier qu’il faut créer de la richesse en oubliant de dire qu’elle bénéficie qu’à 1 % de la population, soit les plus privilégiés.

Simon Tremblay-Pépin participera à la table ronde intitulée Les défis du passage à une économie écologique et la participation citoyenne en compagnie de domlebo (ex-batteur des Cowboys Fringuants), Laure Waridel et Éric Pineault,  le vendredi 31 mars en avant-midi.

Militantes, engagées, au féminin pluriel

À la fois comédienne, journaliste, conférencière et réalisatrice, Marcia Pilote mène une carrière prolifique depuis plus de 25 ans dans le domaine des communications.

Elle s’est fait connaître comme l’une des colocataires de la populaire émission de télévision de Dominique Payette, Chambres en ville en 1989, mais elle mène depuis une carrière sur plusieurs fronts.

Auteure des sept livres de la série La vie comme je l’aime, Marcia Pilote, a également mené une tournée de conférences sur le même sujet aux quatre coins du Québec.

Réalisatrice du documentaire La mort m’a dit, elle est une militante féministe engagée depuis longtemps qui place toujours la condition humaine à l’avant-plan de ses priorités.

Crédit photo: Martine Doucet

Elle animera une table ronde au 22e colloque de l’Alliance intitulée L’engagement et le leadership… au féminin en compagnie de deux autres militantes féministes, non moins engagées, Marilyse Hamelin et Martine Desjardins.

S’engager pour une planète saine : Karel Mayrand, conférencier au 22e colloque de l’Alliance

Karel Mayrand est directeur pour le Québec et l’Atlantique de la Fondation David Suzuki et président de Réalité Climatique Canada, organisme fondé par Al Gore. Blogueur régulier au Huffington Post, il siège également au conseil d’administration du Centre québécois du droit de l’environnement et de la Fondation Cowboys fringants. Militant écologiste de longue date, M. Mayrand est l’un des cofondateurs du centre international UNISFÉRA, un think tank indépendant sur le développement durable. Karel Mayrand a également créé en 2005 le programme Planetair, l’ancêtre de la Bourse du carbone. Il est également l’auteur du livre Une voix pour la Terre publié aux Éditions du Boréal en 2012. Il est coauteur du Manifeste pour un Élan global (2015) et de Governing Global Desertification (2006). Il est boursier Action Canada 2005 et a été finaliste du Concours provincial ARISTA en 2008 à titre d’entrepreneur socialement responsable de l’année au Québec. 

 

Karel Mayrand sera l’un des panélistes de la plénière d’ouverture du 22e colloque le jeudi 30 mars et prononcera une conférence intitulée Un climat de changement : comment gagner la bataille présentée le même jour en après-midi.

En vedette au spectacle de clôture

Les amateurs de musique hip-hop seront heureux d’apprendre que le spectacle du rappeur québécois Koriass sera présenté lors du spectacle de clôture du 22e colloque.

Koriass a amorcé sa carrière en lançant Mort de rire en 2006, mais c’est avec son 2e disque Les racines dans le béton qu’il s’est fait remarquer sur la scène musicale montréalaise en 2008. En nomination pour la révélation de l’année au Gala de l’ADISQ et pour deux prix SOBA la même année, Koriass s’est taillé une place de choix dans le cœur des Québécois.

En 2013, il est finaliste pour le Prix Félix-Leclerc lors des FrancoFolies de Montréal de 2013. La consécration arrive l’année suivante avec son disque Rue des Saules qui lui permet de décrocher le Félix de l’album hip hop de l’année au Gala de l’ADISQ et le Prix musique urbaine de la SOCAN.

Auteur du billet Natural Born Féministe qui a fait le tour du Web, le rappeur québécois se distingue de ses confrères par une poésie exempte de sexisme, de misogynie et de violence. Son dernier album Love Suprême en est d’ailleurs la meilleure démonstration.

Pour voir le clip Un enfant de l’asphalte