Communiqués

Négociation de la convention collective locale

Entente de principe entre l’Alliance des professeures et professeurs de Montréal et la Commission scolaire de Montréal

À la suite de négociations intensives, l’Alliance des professeures et professeurs de Montréal et la Commission scolaire de Montréal ont conclu une entente de principe tard hier soir.

L’entente de principe sera soumise aux instances de l’Alliance et l’Assemblée générale de l’unité de négociation CSDM (AUN-CSDM) sera convoquée le 26 avril pour que les membres se prononcent sur celle-ci.

Dans l’intervalle, les parties ont convenu que les détails de cette entente ne seront pas rendus publics ni commentés de part et d’autre, avant que les membres de l’Alliance aient pu en prendre connaissance.

La journée de grève prévue le 1er mai est annulée et les moyens de pression sont suspendus jusqu’à ce que l’AUN-CSDM de l’Alliance se prononce sur l’entente de principe.

« Le Conseil d’administration de l’Alliance recommandera cette entente de principe à son Assemblée des personnes déléguées étant entendu que c’est l’Assemblée générale qui décidera de l’accepter ou de la rejeter », de déclarer madame  Catherine Renaud, présidente de l’Alliance.

« Du côté de la CSDM, nous voulions arriver à une entente avec nos enseignantes et enseignants tout en nous assurant que les élèves puissent poursuivre leur année scolaire sans perturbation», d’ajouter madame  Catherine  Harel  Bourdon, présidente de la Commission scolaire de Montréal.

Rappelons qu’avec ses 191 établissements, la Commission scolaire de Montréal est le plus grand réseau d’écoles publiques du Québec. Entre autres responsabilités, elle organise les services éducatifs pour 113 000 élèves. L’Alliance représente les quelque 9000 enseignantes et enseignants (près de 10 % des profs du Québec) des écoles primaires et secondaires ainsi que des centres de formation professionnelle et d’éducation des adultes de la CSDM.

En riposte à l’ultimatum de la CSDM

Montréal, le 13 avril 2018 – Réunis en Assemblée générale, les membres de l’Alliance des professeures et professeurs de Montréal de l’unité de négociation Commission scolaire de Montréal (CSDM) ont voté à 77 % pour un mandat de grève d’une journée à être exercée le 1er mai en riposte à l’ultimatum patronal d’arriver à une entente pour le renouvellement de la convention collective avant le 30 avril prochain. En plus de donner une échéance à très court terme, l’employeur, pour comble d’insulte, déclare qu’il fera tomber les arrangements locaux qui contiennent notamment la semaine de relâche en mars et les listes de priorités de l’éducation des adultes et de la formation professionnelle, un droit syndical durement acquis depuis 20 ans pour ces enseignantes et enseignants à statut précaire.

« On n’a d’autre choix que de dénoncer publiquement l’attitude odieuse de la CSDM. Elle n’a aucun souci d’améliorer les conditions d’exercice des enseignantes et des enseignants, même pour certaines de nos demandes à coût nul. Par cette attitude intransigeante, les dirigeants de la CSDM sont les principaux responsables de la pénurie d’enseignants qui sévit dans la plus grande commission scolaire du Québec. Le problème s’aggrave d’année en année, car nos collègues, jeunes et anciens, s’épuisent à la tâche allant jusqu’à la détresse psychologique. Certains choisissent d’aller enseigner ailleurs ou même de quitter la profession. Les conditions d’exercice sont beaucoup plus répulsives qu’attrayantes à la CSDM. », de commenter madame Catherine Renaud, présidente de l’Alliance.

« Si la CSDM veut démontrer que les relations de travail avec ses enseignantes et enseignants sont importantes, elle doit retirer son ultimatum et s’engager à poursuivre la négociation et à prolonger les arrangements locaux jusqu’à la conclusion d’une entente de principe. Sinon la CSDM sera l’unique responsable de ce gâchis et de la grève du 1er mai.», de conclure madame Pascale Besner, vice-présidente et responsable du comité de négociation pour l’Alliance.

Ce mandat de grève touche uniquement les quelque 8?900 membres travaillant à la CSDM.

L’Alliance représente les quelque 9000 enseignantes et enseignants des écoles primaires et secondaires ainsi que des centres de formation professionnelle et d’éducation des adultes de la CSDM de même que le personnel de l’École Peter-Hall et du Centre Académique Fournier.

Information : Yves Parenteau, 514-910-3195

 

 

 

Dates importantes